L'INVISIBILISATION DES FEMMES DANS LA MUSIQUE AU FIL DES SIECLES

25 novembre 2022 / 18h00

 

// Conférence

// Bibliothèque nationale universitaire (BNU), 

     Strasbourg, FR

// Gratuit, sur réservation (conseillée)

Compositrices, instrumentistes, cheffes d’orchestre, fondatrices d’ensembles... nombreuses sont celles qui ont dû renoncer au succès. Pourtant, la musique leur doit beaucoup. Et si on réécrivait l’histoire ?

Focus sur les compositrices du 20ème siècle à nos jours.

​A la fin du XIXe siècle, les mouvements féministes font bouger progressivement les mentalités et les lignes, mais les changements sont encore lents jusqu'à nos jours, et des vocations sont encore souvent brisées ou découragées, à l'image de celles de Mel Bonis ou d'Alma Mahler. Les XXe et XXIe siècles voient cependant émerger toujours plus de compositrices appartenant aux courants les plus novateurs. Elles trouvent peu à peu des modèles parmi leurs paires, mais ont toujours autant de mal à accéder à la reconnaissance. En France, les deux sœurs Lili et Nadia Boulanger ont joué en France un rôle important dans cette nouvelle considération au début du XXe siècle. Bien des noms importants émergent de l'histoire, de Germaine Tailleferre à Kaija Saariaho, en passant par Ruth Crawford Seeger, Sofia Goubaïdoulina, Eliane Radigue, Julia Wolfe, Olga Neuwirth…"

Une conférence de Guillaume Kosmicki, musicologue et conférencier, auteur, entre autres, d'une trilogie Musiques savantes, parue chez Le Mot et le Reste de 2012 à 2017, et d'un ouvrage à paraître sur les femmes compositrices.